WWOOFING, UN MOIS A LOST BAY FARM

September 7, 2017

Ça fait bizarre, mais cet article sort avec pile un mois de décalage, c’est-à-dire le jour où je quitte la ferme…

Le 6 août dernier j’ai débarqué à Brockville, en Ontario, après 2h30 de bus. Il aura encore fallu environ 45 minutes de voiture pour arriver à la ferme. À Lost Bay Farm !

 

Lost Bay Farm se trouve dans une région rurale, près de la frontière américaine (état de New York). Le village le plus proche est à 10-15 minutes de voiture (et 45 minutes de vélo, eh ! Oui, j’ai testé !) et s’appelle Lansdowne. La ferme est aussi entourée de trois petites villes plutôt sympathiques : Gananoque, la plus proche, à 25 minutes au sud, Brockville à 45 minutes à l’est, et Kingston, également à 45 minutes, mais à l’ouest. Sinon, Ottawa se trouve à peu près à 1h45 de là, et Toronto à 3h30 !

 

C’est un coin avec des belles maisons et des fermes, et pas mal de cottages et maisons de vacances !

 

 

En ce qui concerne Lost Bay Farm, il y a… beaucoup de terrain ! 120 acres exactement (donc à peu près 49 hectares) de forêt surtout, et des prés. A part ça, il y a une belle maison avec un grand jardin (et une trop belle véranda !), une petite écurie avec deux chevaux, Bokkara et Libby, un poulailler et surtout un énorme jardin potager ! Et comme si ce n’était pas assez, un peu plus loin en bas de la route il y a un autre « petit » potager 😊.

 

Quant à mes hôtes, Emily et Cameron, ils sont accueillants, intéressants, dynamiques, ouverts, bienveillants… The list goes on ! (ce n’est pas pour rien que j’ai versé une petite larme en partant aujourd’hui…)

 

Emily a quitté les USA pour venir s’installer au Canada il y a des années et des années. Elle était enseignante de profession et est très impliquée dans la conservation de la nature et de l’environnement. Elle a été la présidente pendant 15 ans de l’association Algonquin to Adirondacks Collaborative (A2A) et a laissé sa place l’année dernière, tout en restant membre active du Board. Cameron était journaliste de profession et est l’auteur de plusieurs livres de non-fiction et est actuellement en train de travailler sur son premier roman de fiction !

 

Ils ont les deux des vies et plein d’histoires intéressantes. Intéressantes. Ce mot marque vraiment mon séjour ici. J’ai entendu tellement d’anecdotes et de conversations intéressantes et j’ai rencontré tellement de personnes intéressantes. J’ai le cerveau bien rempli et de quoi réfléchir pendant des semaines et des semaines !

 

Sans oublier les deux derniers membres de la famille, Zelda et Maeve 😊 ! (+ les centaines d’araignées… Je vous ai dit que c’était un paradis pour les araignées ? Non ? Bah je vous le dis. Au secours les faucheuses ahah !)

 

Le 6 août donc, un dimanche. Je suis arrivée avec Emily, j’ai posé mon sac et vu rapidement l’endroit, et puis on est reparties. Parce que non, je ne vous ai pas encore tout dit. On a repris la route avec les vélos, car à 5 minutes de la maison, il y a une cabine. Au bord d’un lac. Et entre deux, il y a un sauna.

Une grande et belle cabine rustique. Voilà la dernière pièce du puzzle. Ici, pas d’électricité ni d’eau courante. On cuisine au gaz et on va aux toilettes sèches, à l’extérieur. Un vrai havre de paix. Et puis les dîners à la lueur des bougies le soir, qu’est-ce que c’est cool.

1/7

On sort par la véranda et on se dirige vers le lac. En chemin on fait une escale au sauna. On se laisse surchauffer un moment, et puis finalement il faut bien se rafraîchir, alors on reprend le chemin du ponton et on se jette à l’eau. Aussi loin que possible, parce qu’il y a des algues partout autour de l’échelle et du ponton bien sûr (cause de stress plutôt intense pour moi comme vous l’aurez peut-être deviné, hum). Et ça fait du bien cette petite nage, quand même (malgré les algues, toujours)….

 

Bref, dès le premier jour j’ai eu droit au sauna + trempette dans le lac. Ça promettait un séjour plutôt pas mal 😊

 

Et en effet, après avoir passé un mois ici, je confirme, c’était vraiment sympa. J’ai appris des choses, j’ai bien profité de mon temps libre et… Oh ! Tous les délicieux repas fait maison avec tous les légumes du jardin. Que dire… DÉ-LICE !

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload