ON A OUVERT LE PARACHUTE DE SECOURS !

October 30, 2017

Comme je l’ai dit ici, Audrey m’a convaincue de faire ce satané saut en parachute, du coup le jeudi à midi on a essayé d’appeler, et comme personne ne répondait on a laissé un message. On a un peu perdu espoir quand on est arrivées à notre airbnb en fin de journée et qu’on était toujours sans nouvelle, en même temps on appelait le jeudi pour prendre rendez-vous le vendredi, c’était un peu short ! Et puis soudain, à 18 :50, le gars nous rappelle et il avait de la place. Et juste comme ça, c’était booké. BIM.

 

 

Bref, on est arrivées un peu en avance, il y avait un groupe de français avant nous, et j’avoue, j’faisais pas la maline ! On a un peu discuté avec eux, on a signé la décharge et puis l’instructeur nous a fait le briefing de sécurité. Et ensuite ça a été notre tour. Je me rappelle encore une des filles qui nous a lancé, avant qu’on parte pour monter dans l’avion : « Vous inquiétez pas, ils ont fait ça toute la journée sans problème, je ne vois pas pourquoi il arriverait quelque chose maintenant ! ». LOL.

 

L’avion était minuscule, je ne m’attendais pas trop à ça (en fait, je ne m’attendais pas à grand-chose vu que je ne planifiais pas tellement de faire ça tout de suite hein). Juste la place pour 4 personnes et le pilote. L’avion est monté pendant environ 20 minutes, et puis ils ont ouvert la porte. A partir de ce moment-là, tout est allé très vite. Audrey a sauté la première, et puis je me suis lancée (enfin, c’est l’instructeur qui fait le pas, lol). Et WOW. La chute ! Tellement pas ce que j’imaginais. Moi je pensais que j’allais pas réussir à respirer, avec l’air dans la tronche et tout, et que j’aurais « de l’air dans le ventre » tout le long. Vous savez, ce sentiment, sur les montagnes russes ? L’air dans le ventre. Bref. Et finalement pas du tout. Il m’a juste fallu 1 seconde, en sortant de l’avion, pour m’adapter, mais une fois en chute libre sur le ventre, c’était incroyable ! Et puis il y a eu un moment tellement paisible. T’es là, dans le vide, y a aucun bruit, tu profites du paysage (en plus c’était au coucher de soleil)… Bref, la chute libre était géniale !

 

Et puis l’instructeur a ouvert le parachute et j’ai senti ce mouvement d’arrêt (qui a été moins brusque que ce à quoi je m’attendais… Bon okay, en fait je m’attendais à pas mal de choses ahah). Et après quelques secondes, je me suis sentie tombée à nouveau. Oh mon dieu. Direct j’ai pensé à la décharge que j’avais signée. C’est bête, hein. « Le parachutisme est un sport extrême. Il peut occasionner des blessures graves, et même la mort. Les personnes qui préparent le matériel sont des humains et peuvent faire des erreurs ». Heureusement, après 2 autres secondes, mouvement d’arrêt encore une fois. « Ça va, tout va bien ». Il a ouvert le parachute de secours et on a fini la descente et glissé jusqu’au sol, sans problème. Le premier parachute s’est déposé un peu plus loin.

 

 

En fait, il a ouvert le parachute, mais une des cordes était emmêlée, ou quelque chose comme ça. Du coup il a dû lâcher cette voile et ouvrir le parachute de secours. En plus, c’était pile au moment où le vent a décidé de se lever. Franchement, ça m’a foutu les boules quand même. Mais bon, au final tout s’est bien passé, c’était une expérience de ouf, et je serais prête à le refaire je pense !

 

A part ça, on a bien évidemment pris le package photos souvenirs, et autant dire que celles pendant la chutes sont toutes IGNOBLES. Mais en même temps elles sont marrantes, j’hésite presque à en mettre une, on sait jamais, ça vous provoquera peut-être le même fou-rire qu’à Audrey et moi… Malheureusement je n’ai pas de photos après l’ouverture du parachute, après notre petite mésaventure je pense que mon instructeur était bien concentré à piloter, mais Audrey en a plein de belles et on dirait trop une petite fille happy ! (cf. photo ci-dessous ahah)

 

 

Bon aller, parce que ça fait toujours du bien de rire un peu :

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload