EN WORKAWAY À PUERTO VALLARTA

April 23, 2018

Ma première expérience workaway a été… bizarre. Au début.

 

Workaway en gros, c’est comme wwoofing, un site internet qui met en relation des voyageurs et des hôtes. Sauf que wwoofing c’est focalisé sur l’agriculture, et que sur workaway on trouve vraiment de tout !

 

 

Je dis que ça a été bizarre, car le premier jour mon hôte m’a mise un peu mal à l’aise. Il m’a fait 2-3 remarques pleines de sous-entendus dragueurs, que j’ai trouvé vraiment inappropriées, et qui m’ont fait me prendre la tronche et l’éviter le plus possible pendant 2 jours – j’ai même sérieusement pensé à m’en aller. Heureusement, après deux jours cette « histoire » a été réglée et j’ai en plus appris qu’une autre volontaire arrivait bientôt, du coup je n’ai pas lâché l’affaire et je suis restée. Et à part ce petit malaise du début, mon expérience a été globalement positive ! Voici donc un petit résumé de mes deux semaines de volontariat à l’auberge !

Je suis arrivée comme une fleur au Mexique le 14 décembre 2017. Marco, mon hôte, est passé me chercher à l’aéroport et on était en route pour l’auberge !

 

 

Je goûte dès le premier jour aux joies de la conduite mexicaine (c’est-à-dire flippant ahah) et puis Marco me fait part de sa philosophie de vie : « work the less possible ». Okay, je vois. Et puis on arrive à l’auberge, et là je vois bien, en effet. L’endroit est un work in progress, on va dire. Il y a un tas de bois dans la cour (il construit des lits), deux dortoirs et deux chambres privées opérationnels, et puis des pièces inutilisées (un dortoir + une chambre privée, dans laquelle il m’installe d’ailleurs) et puis des douches et des toilettes, toutes opérationnelles, mais pas toutes équipées de porte, par exemple. Bref, un peu une moitié de chantier quand même. Et en entendant qu’il a l’auberge depuis 3 ans et qu’il compte la finir en 2020… Pardonnez-moi l’expression, mais je suis sur le cul ! Et d’ailleurs je pense que c’est la réaction de tout le monde en apprenant ça, lol. On s’attend à entendre « 3 mois », mais c’est bien 3 ans. Pourtant l’endroit a TELLEMENT de potentiel ! En plus de ça, la propreté laisse clairement à désirer, sans être complétement dégueulasse non plus (je me demande quand même quand la cuisine ainsi que les toilettes ont été nettoyées pour la dernière fois)… Voilà pour mes premières impressions. En gros, en tant que cliente payante, je kifferais moyen je pense. Et pourtant sur Booking.com il a la meilleure note de toutes les auberges de la ville, 8.3 ! J’avoue qu’à première vue je ne comprends pas vraiment… Enfin bon, je m’installe dans ma chambre et j’ai le reste de l’aprem pour me balader dans le quartier.

 

Les jours suivants n’ont vraiment pas été très éprouvants. Mon travail a consisté surtout à défaire et refaire des lits, aider à la construction des lits à étage (poncer du bois principalement), être agréable et aider les clients si besoin, et puis j’ai une fois nettoyé (mais alors en profondeur) les toilettes. Quand en principe les hôtes demandent environ 4-5 heures de travail par jour, c’est un miracle si je l’ai fait une fois, car je pense honnêtement avoir bossé 2.5 à 3 heures par jour à peine la plupart du temps (et je dis ça dans le sens où l’hôte nous « libérait », pas que je ne voulais pas travailler, hein).

 

 

Seul petit bémol à cette situation : on n’avait pas vraiment d’horaire. On a passé pas mal de temps à rester assis en attendant des instructions au lieu de pouvoir partir explorer. En fait Marco est un gars très chill et gentil, mais pas très organisé je dirais. Du coup j’ai l’impression que j’aurais pu explorer beaucoup plus que ce que j’ai fait, mais bon, je ne peux vraiment pas me plaindre ! En plus de ça, si les deux premiers jours il a plu des cordes, le reste du temps a été magnifique… et chaud ! Je me suis également fait des amis, entre les quelques clients restant à l’auberge pour plus ou moins long terme, et les autres volontaires.

 

En effet, après 4 jours, j’ai été rejointe par Stephanie, une australienne, puis après une semaine par Matxalen et Borja, deux espagnols qui m’ont fait devenir accro au… reggaeton ! Oui, j’écoute Maluma, Ozuna et Nicky Jam en boucle depuis le Mexique.

 

 

Bref, pendant ces deux semaines j’ai un peu bossé, j’ai bien mangé, j’ai fait bronzette à la plage et mumuse dans les vagues, j’ai exploré le centre-ville et fait la fête, j’ai vu passer toutes sortes de personnes à l’auberge et j’ai aussi fêté Noël au chaud pour la première fois ! Au final c’était très chouette, et cette auberge, malgré les petits défauts et mes premières impressions, c’est un endroit qu’on apprend à aimer. D’ailleurs lorsqu’on est parties avec Stephanie, on était presque un peu nostalgiques…

 

Voici encore quelques photos, n’oubliez pas de passer la souris sur les photos, il y a parfois une légende 😊

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload